Une trogne est un arbre qui est taillé depuis plusieurs générations, il a cette aspect torturé qui lui est propre. D’ailleurs ne dit-on pas, dans le langage familier, “Quelle trogne il a !”

La trogne est une centrale de production, durable, renouvelable, de proximité, fixatrice de carbone
(et peut-être d’azote, selon l’espèce plantée) et siège de biodiversité, que demander de plus ?

Les trognes, ces arbres taillés et retaillés, sont reconnaissables aux bourrelets de recouvrement et elles sont caractéristiques du bocage et des haies. Ce sont des arbres qui vivent très vieux, en
Angleterre, on en a retrouvé âgés de plus de 3400 ans et couramment de plus de 1300 ans.

Malheureusement, il n’y a pas d’études scientifiques traitant des têtards.

Les usages des trognes sont :

  • Fabrication de charbon de bois avec des charbonnettes (branches assez grosses pour les faire se
    consumer sans oxygène et en faire du charbon de bois),
  • Élevage, des minis trognes peuvent être broutées directement par le bétail,
  • Bois de marine
  • Bâtiment, en Espagne, depuis de nombreuses années, les peupliers noirs sont taillés tout les 12/15 ans pour
    produire du bois de charpente,
  • Pâturage sous les trognes,
  • Bois de chauffage à l’aide de grandes trognes, production de fagots, affouage (L’affouage est la
    possibilité donnée par le Code forestier à un conseil municipal de réserver une partie des bois de
    la forêt communale pour l’usage domestique des habitants (chauffage, cuisine)),
  • Production de BRF,
  • Clôture,
  • Litière pour les bovins, ovins,
  • Matière première pour du plessage, Les saules têtard permettent une production homogène de
    bois très droit.
  • Restauration des sols, par exemple en Guyane elles sont utilisées pour restaurer les sol des
    anciennes mines d’or,
  • Glandée sous les chênes, avec les chênes pédonculés, nous notons une augmentation de la
    production de glands.

Avec les trognes, la densité de plantation peut-être très importante, par exemple il y a des champs de pâturage de 3000 arbres par hectare ou les trognes, ou mini trognes ont de 50 cm à 1 m de
haut et où ils sont broutés directement.

Les trognes sont des réservoirs à biodiversité. Ce sont les seuls arbres aussi vieux qui existent en
Europe, dans ces arbres une biodiversité particulière se développe dans leurs vieux troncs. Par exemple, on y trouve beaucoup de ruches sauvages ainsi que des minis mares. Les trognes sont les refuges des animaux en période de crue. Dans une haie, nous pouvons très bien mélanger plusieurs hauteurs d’arbres, des trognes ainsi que des arbres de bois d’œuvre.

Étant donné la richesse que représente ces troncs pour l’ébénisterie, nous assistons, impuissant au pillage des trognes, utilisées pour fabriquer des meubles en bois de loupe. Le problème c’est que les coupes ne sont pas suivies de replantation. Ex en Touraine, il y a eu une coupe de 800 frênes têtards, âgés de beaucoup plus d’une centaine d’années, et aucune replantation n’a eu lieu
après.

Une petite vidéo pour expliquer les trognes, ces arbres taillés pour produire, propre au monde paysan, et qui vivent plus vieux que des arbres sauvages.

Pour finir, une petite liste, non exhaustive, des arbres pouvant être taillés en trogne et vous voyez que vous avez le choix :

  • Aulne glutineux,
  • Olivier,
  • Vigne,
  • Micocoulier,
  • Noyer commun,
  • Bouleaux,
  • Houx,
  • Noisetier,
  • Poirier,
  • Mûrier blanc (au 19 iéme siècle, plus de 5 millions de ces arbres ont été plantés pour nourrir les vers à soie, il en reste encore quelques uns)
  • Alisier,
  • Charme,
  • Peuplier noir,
  • Platane,
  • Tilleul,
  • Hêtre,
  • Érable champêtre,
  • Châtaignier,
  • Cornouiller,
  • Orme de lutèce,
  • Chêne pédonculé.

Les trognes sont présentes dans l’art, la peinture, le cinéma.